Qu’est-ce que l’hypermétropie ?

L’hypermétropie est une anomalie de l’œil avec laquelle la vision de près est floue ou peu nette, mais la vision de loin reste souvent bonne.

Comme la myopie, l’hypermétropie n’est pas une maladie mais une anomalie de la réfraction dans le système optique de l’œil. L’œil d’un hypermétrope est plus court que l’œil normal ou, autrement dit, il a une cornée trop plate, et le point focal des rayons lumineux réfractés se trouve donc derrière la rétine. L’image formée sur la rétine n’est alors pas nette et les objets observés apparaissent flous.

Les jeunes hypermétropes ont une forte capacité à accommoder pour la vue de loin. En accommodant, soit en bombant le cristallin, les images des objets distants projetées normalement derrière la rétine sont déplacées vers l’avant (“zoomées”) et se retrouvent alors sur la rétine. Il est alors tout de même possible de voir net de temps en temps.
Cet effort supplémentaire des muscles oculaires demande de l’énergie et peut mener à de la fatigue, des maux de tête, une perte de concentration et une irritation des yeux.

La capacité d’accommodation du cristallin diminue peu à peu avec l’âge. La vision de près devient alors floue. Puis, en vieillissant, la vision de loin diminue également.

Par comparaison à la myopie, une forte hypermétropie est rare. Cependant, un grand nombre de personnes est plus ou moins hypermétrope.

Hypermétropie : symptômes

L’hypermétropie n’est pas rapidement constatée chez les jeunes, parce qu’ils ont suffisamment de capacité d’accommodation pour corriger cette anomalie.

Au début, les hypermétropes voient moins net de près. La vue de loin reste bonne. Fatigue, yeux irrités, perte de concentration et maux de tête sont les premiers signes d’hypermétropie. Un hypermétrope a parfois tendance à tenir un livre plus éloigné ou à s’assoir plus loin de l’écran.

Les personnes âgées vont remarquer leur hypermétropie par leur acuité visuelle diminuée en lisant, puisqu’ils ne peuvent plus compenser par accommodation.

Hypermétropie : causes

On suppose que les anomalies de la réfraction, comme la myopie et l’hypermétropie, viennent d’une interaction complexe entre des facteurs génétiques et des facteurs externes. Certaines variantes de gènes jouent un rôle dans l’hypermétropie.

Hypermétropie : traitement

Une hypermétropie légère ne nécessite pas de traitement, grâce à la capacité d’accommodation des muscles oculaires.
En cas d’anomalie élevée, l’hypermétropie peut être corrigée par des lunettes ou lentilles de contact à puissance positive.

Il est également possible de faire appel à une opération au laser ou à la chirurgie réfractive (implant de cristallin artificiel).

Prenez rendez-vous pour plus d’info.