C’est quoi la dégénérescence maculaire ?

Lorsque la macula ne fonctionne pas de manière optimale, la partie centrale de la vision est floue, sombre ou tachetée. Ainsi certaines tâches telles que la couture ou encore la lecture deviennent difficiles voire impossibles pour l’œil affecté. L’œil est toujours capable de voir les objets en dehors du centre.

La dégénérescence maculaire est généralement le résultat du processus naturel de vieillissement de l’œil.

Les deux types les plus courants sont:

 

  • La dégénérescence maculaire sèche (aussi appelée dégénérescence atrophique). Cette forme est la plus commune et est causée par le vieillissement et l’amincissement des tissus de la macula. La perte de l’acuité visuelle est habituellement progressive.
  • La dégénérescence maculaire humide (aussi appelée forme exsudative ou hémorragique. foto OOGAANDOENING OCT

Cette forme est due à la suite d’une formation anormale de vaisseaux sanguins sous la rétine. Ces vaisseaux sécrètent un fluide et parfois du sang.

L’humidité accumulée interfère avec la vision centrale. La perte de l’acuité visuelle peut être rapide et prononcée.

Cette état peut entraîner de graves cicatrices sur la macula.

 Le traitement de la dégénérescence maculaire

Il n’existe aucun traitement que ce soit pour la forme sèche ou humide pour guérir la maladie. Heureusement, il existe un traitement pour les stabiliser.

La détection précoce de la dégénérescence maculaire est de grande importance pour pouvoir démarrer le traitement.

  • Le traitement de la forme sèche se fait par l’ingestion de certains compléments alimentaires comme les vitamines, les antioxydants et certains oligo-éléments.
  • Le traitement du début de la forme humide consiste à injecter un produit inhibiteur de vaisseaux sanguins dans l’oeil affecté.  Ce traitement doit généralement être effectué à plusieurs reprises et des contrôles intermédiaires doivent être effectués par un examen appelé OCT.
Méthodes de recherche
  • Ophtalmoscopie directe et indirecte (examen du fond d’œil)
  • Examen de la rétine avec du liquide de contraste (une angiographie)
  • Balayage laser de la rétine (PTOM)