Ugo 4 ED Jg Gj419 U unsplash

Glaucome

Le glaucome est une affection oculaire très courante lors de laquelle l’élévation de la pression intraoculaire (ou tension oculaire) abîme le nerf optique. Il en existe deux formes : le glaucome chronique (« glaucome à angle ouvert ») et le glaucome aigu (« glaucome par fermeture de l’angle »).

Quand les gouttes oculaires deviennent inopérantes, nous pouvons mettre en place un traitement recourant à la dernière technologie laser ou à la chirurgie.

Plus de 45 ans? Prenez rendez-vous aujourd'hui pour un contrôle.

  • Totalement indolore
  • Par laser
  • La nouvelle technologie stent
  • Résultats fiables

Glaucome définition, causes et prévalence

Le glaucome, une atteinte du nerf optique très courante, existe sous deux formes : glaucome chronique (“glaucome à angle ouvert”) et glaucome aigu (“glaucome par fermeture de l'angle”). Le glaucome touche le plus souvent les personnes de plus de 45 ans, mais cette maladie peut survenir à tous les âges.

Le globe oculaire est rempli d’un liquide à une certaine pression, pour que l’œil conserve sa forme. Ce liquide est renouvelé en permanence ; du nouveau liquide entre dans l’œil et autant de liquide usagé sort de l’œil par des petits canaux internes vers les vaisseaux sanguins. Si les petits canaux sont contractés ou bouchés, le liquide s’évacue moins bien et la pression oculaire augmente. Cette montée de pression abîme le nerf optique. Cela peut entraîner une perte de vision et même la cécité. Un diagnostic rapide est donc indispensable. En cas de doute, consultez votre ophtalmologiste ou prenez rendez-vous.

Le glaucome est une maladie héréditaire. Si un membre de votre famille a un glaucome, vous êtes plus susceptible de le contracter vous-même. Alors faites vérifier vos yeux à temps et régulièrement.

En principe, tout le monde peut être sujet au glaucome. Les facteurs suivants augmentent les risques de glaucome :

  • Hypertension oculaire
  • Facteurs génétiques
  • Âge : le risque de glaucome augmente avec l’âge
  • Forte myopie
  • Certains médicaments ou gouttes ophtalmiques
  • Anomalies du nerf optique, hypertension ou traumatisme oculaire
  • Les personnes d’origine africaine un risque de glaucome accru

Glaucome symptômes

Bien que le glaucome affecte en majorité des personnes de plus de 45 ans, la maladie peut survenir à n’importe quel âge.

Le glaucome chronique (glaucome à angle ouvert) se développe souvent de façon insidieuse. Au début, cette forme de glaucome n’a pas de symptôme car le champ de vision périphérique diminue progressivement, sans que la personne ne s’en rende compte. Ce n’est pas douloureux et la vision centrale reste encore intacte pendant longtemps.

Les patients trouvent des difficultés à conduire, lire ou travailler sur l’ordinateur, et voient moins bien à la lumière des écrans ou dans l’obscurité.

Lorsque le glaucome s’aggrave, il entraîne une vision en tunnel, puis la vision centrale est également attaquée, causant une perte totale de la vision.

Contrairement au glaucome chronique, le glaucome aigu (glaucome par fermeture de l’angle) a des symptômes rapidement évidents : des yeux douloureux, rouges et ternes. Le globe oculaire est dur et sensible et la vue est souvent floue. De plus, des symptômes généraux apparaissent : nausées, vomissements, maux de tête et maux de ventre.

Il est très important de savoir reconnaître les symptômes du glaucome aigu, parce qu’un traitement rapide est indispensable. En seulement quelques jours, le glaucome aigu peut provoquer une diminution de la vision irréversible et incurable.

Glaucome Aigu

C’est la forme de glaucome la plus fréquente, qui se caractérise par

  • une pression intraoculaire élevée
  • un nerf optique anormal
  • et un champ de vision déformé

Prise à un stade précoce, cette forme de glaucome se traite efficacement. Dans le cas d'un glaucome à angle ouvert, le système de drainage de l’œil est partiellement bouché, ce qui entraîne une élévation de la pression intraoculaire (généralement > 21 mmHg). Si cette pression reste trop élevée pendant un certain laps de temps, cela entraîne la dégradation et l’atrophie graduelle des fibres nerveuses de l’œil, puis la perte de la vision.

Glaucome chronique

En règle générale, le glaucome chronique progresse insidieusement. Il n’est pas douloureux et la vision centrale reste intacte pendant un certain laps de temps. C’est pourquoi on ne le remarque pas toujours.

  • gêne à la conduite, à la lecture, pour travailler sur ordinateur
  • vision dégradée sur écran ou dans l’obscurité.
  • En cas de dégradation brutale, on voit apparaître une vision en tunnel.
  • Lorsque le glaucome est à un stade avancé, la vision centrale peut finalement être affectée elle aussi, ce qui peut dégénérer en cécité.

Glaucome traitement

Méthodes d’examen

Il est préférable de dépister le glaucome avant même l’apparition des symptômes.

Une simple mesure de la tension oculaire procure un faux sentiment de sécurité. Une tension élevée n’implique pas nécessairement un glaucome car les cellules du nerf optique de certaines personnes supportent une pression intraoculaire plus élevée. À l’inverse, une tension oculaire normale n’exclut pas le risque de glaucome car les cellules du nerf optique de certaines personnes sont très sensibles et peuvent se détériorer si la pression est inférieure à 21 mmHg. La cause principale résulte souvent d’une mauvaise circulation du sang à l’intérieur de l’œil.

Un fond d’œil (examen interne du fond de l’œil pour identifier les anomalies de la rétine) est utilisé pour déterminer dans quelle mesure le nerf optique présente une excavation. Ce constat peut également être effectué au moyen de photos. Une augmentation de l’excavation lors d’examens successifs est un signe de glaucome.

Autres méthodes d’examen :

Mesure de la tension oculaire avec ou sans contact.

  • Périmétrie ou analyse du champ visuel pour détecter en temps utile les zones aveugles éventuelles longtemps avant que le patient ne les remarque.
  • Gonioscopie (examen de l’angle irido-cornéen) pour déterminer la forme du glaucome.
  • Pachymétrie (mesure de l’épaisseur de la cornée) en tant que facteur de correction de la tension oculaire mesurée.
  • Analyse « Scheimpflug » (mesure de l’angle irido-cornéen).
  • Analyse OCT du nerf optique et des couches de fibres nerveuses.

Glaucome traitement

S’il a diagnostiqué un glaucome, l’ophtalmologue tente d'abord d’abaisser la tension oculaire à l’aide de gouttes ophtalmiques (collyres).

Si ces gouttes ne suffisent pas (ou plus), un traitement laser peut être utile. Pour le glaucome chronique, il s’agit de la trabéculoplastie au laser, une technique qui utilise l’énergie du laser pour rouvrir le système de drainage du liquide intraoculaire et ainsi abaisser la tension oculaire.

Si le traitement laser ne s’avère pas efficace, il faut alors faire appel à la chirurgie. En cas de glaucome chronique, on utilise une procédure par filtration.

Sélection de témoignages

FEC 26

L’avis personnalisé de nos experts

Nos chirurgiens hautement spécialisés réalisent un diagnostic approfondi et procèdent à une analyse de vos yeux. Ils abordent ensuite avec vous toutes les possibilités envisageables, en toute objectivité.

FEC 33

Une équipe pluridisciplinaire de chirurgiens expérimentés de haut niveau

Toutes les connaissances réunies sous un même toit pour un large éventail de traitements oculaires.

Faites connaissance avec l’équipe
FEC 43

Un traitement personnalisé

Chaque œil présente un profil unique, tout comme vos empreintes digitales. C’est pourquoi nous appliquons une technique de topoguidage ultra-personnalisé.

Approche
FEC 54
FEC 13

Cadre confortable et agréable

Notre centre laser combine un encadrement de haut niveau à un accueil chaleureux dans un cadre élégant afin que vous puissiez recevoir votre traitement dans un environnement calme et confortable.

Visite virtuelle